Tristesse

Par défaut

Je tiens bon, je ne le contacte pas.
J’aimerais le voir et me jeter une dernière fois dans ses bras.
Je résiste et prends sur moi.
Je me demande comment il encaisse
Espérait-il dans le fond que je reste?
Nous en avons parlé maintes fois, et maintes fois il s’est fermé, ne voulant pas être celui qui détruit et ne voulant pas être celui qui me demande de faire un choix. Un choix de vie, un choix de lieu, un choix d’homme.
J’aimerais le voir et le serrer dans mes bras, me blottir au creux de son épaule en pleurant pour lui dire au revoir.
Ça me semble trop difficile.
Je repense à nos bons moments et mon coeur se serre. C’est un type bien, je pense à lui avec une grande tendresse.
C’est un déchirement que de penser à ce qui ne sera plus.
La manière dont je me sentais avec lui va beaucoup me manquer.

L’aimais-je vraiment ou éprouvais-je simplement de la « lust »?
Dernièrement, il m’est arrivé de m’ennuyer avec lui, de me languir de chez moi et je souhaitais terminer notre rendez vous plus tôt.
Avec le mari, je n’ai jamais ressenti cela.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s