Coït Diem

Par défaut

auteure : Miss Panthère

Mr Flamant Rose se demande pourquoi les gens vont voir ailleurs? Alors que tout semble parfait, le risque de tout sacrifier pour un moment de plaisir…
Je me demande quel est cet égoïsme qui nous pousse à prendre des risques, à mentir. A ne pas mesurer le danger de tout perdre et de blesser conjoint(e) et enfant(s).

Serait-ce simplement Carpe Diem, l’envie de vivre pleinement, ne pas devenir un  simple spectateur de son existence? Ou refuser de s’interdire des émois, des ébats, du plaisir au nom d’une légitimité morale et maritale?  Se dire que passer une vie avec le même partenaire est décidément trop triste et ennuyant? Ne pas vouloir se limiter tout simplement.
Je m’imagine parfois en vieille mami dire à mes petits enfants: oh vous savez  j’ai tant aime votre grand-père, mais j’ai aussi eu mon jardin secret avec des amoureux, cela m’a rendu rendu très heureuse et je ne regrette pas d’avoir goute à toutes les saveurs de la vie.

Je ne sais pas pourquoi j’ai un amoureux car j’aime mon mari, il me manque lorsque nous sommes éloignés l’un de l’autre (il se trouve que ma situation est particulière dans le sens ou mon mari vit dans un pays et mon amoureux dans un autre, si les deux vivaient dans le même village, je ne sais pas si, logistiquement parlant, je pourrais mener à bien ce double jeu), je me sens viscéralement attachée à mon mari, je n’ai aucune envie de le perdre, ni de briser notre unité familiale. J’adore notre vie de famille, notre dynamique, nos choix de vie différents et notre parentalité, ce serait un véritable échec et gâchis si je devais en connaitre la fin. En tant qu’enfant d’une situation familiale bancale, j’ai toujours mis un point d’honneur à réussir ce que je n’avais pas connu en grandissant.

Pourtant, j’ai une autre personne dans ma vie et elle semble prendre de plus en plus de place. Ma relation avec l’amoureux n’est pas que sexuelle, je ne pense pas que je serais intéressée de mener sur le long terme, qui plus est en double vie, une relation purement physique. J’éprouve un attachement affectif et une vraie tendresse envers l’amoureux. J’apprécie sa présence dans ma vie et nous faisons des choses de couple (balades, sorties, restos…).
Nous n’avons pourtant absolument rien en commun, je pousse même le cynisme en affirmant qu’il est en tout l’opposition complète de mon mari.

Quand mon mari m’énerve ou me déçoit, je me dis après tout ce n’est pas grave, je fais bien de m’évader avec quelqu’ un d’autre, quand mon mari  me séduit j’éprouve de la culpabilité et je questionne franchement mon action. Comme Mr Flamant Rose mes moments de doute et de questionnements profonds sur le but de cette relation, de sa longévité, de son « immoralité », ne m’empêchent  pas de retrouver avec plaisir les bras de l’amoureux tout en ayant dans la même journée des pensées d’amour et de manque envers mon mari.
Oui, c’est complètement tordu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s